Balāsana, mieux connue comme la posture de l’enfant, est une posture de récupération. Elle peut paraître très simple, mais puisque le corps de chacun est différent, nous pouvons rencontrer des tensions notamment au niveau des cervicales (cou), lombaires (bas du dos) et/ou chevilles. Pour éviter de tirer sur ces zones, il existe plusieurs aménagements.

Prendre la posture
Partez de la position de quadrupédie. Les gros orteils se touchent, les genoux sont écartés un peu plus que la largeur des hanches, le front touche le sol et le bras sont allongés le long du corps, paumes vers le ciel.

Ajustements, en fonction de vos ressentis :
* Mettre une brique à une vingtaine de centimètres des genoux et y poser la tête (si vous n’avez pas une brique, un gros livre fera l’affaire).
* Ecarter plus ou moins les genoux en fonction de votre ressenti, le ventre ne doit pas se trouver trop comprimé.
* Faire un boudin avec une serviette et le positionner entre le devant de la cheville et le sol, ça soulagera chevilles et orteils.

Cette posture est aussi une posture d’intériorité et recueillement, très agréable à faire dès qu’on rentre dans la période hivernale. Vous pouvez la faire à tout moment si vous sentez le besoin de vous lover dans vous mêmes, de prendre quelques minutes de repos. Prenez une respiration détendue et entrez dans la posture pendant le temps que vous jugez nécessaire.

Une fois que vous serez à l’aise dans la posture (cela prendra un temps différent pour chacun – trouvez le votre, soyez à la recherche de votre ressenti), essayez de placer la respiration au niveau des lombaires, dans le bas du dos. Cela aidera la detente de cette zone, très souvent sollicitée et compressée par notre posture quotidienne.

Posture excellente pour récupérer après un running, afin de soulager le bas du dos.
Déconseillée si vous avez des soucis aux genoux ou si vous êtes enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *